Ailleurs

il_fullxfull_1205823689_hg68

 

De mes 40 années passées, l’impression d’un vide. Heureusement j’ai donné de l’amour sinon je vous dirais ma vie est ratée.

Des questions sur demain? mais combien de temps vais je encore vivre?

Si j’en crois les statistiques j’en suis à plus de la moitié de mon existence..passé dans des jobs médiocres à ne pas pouvoir en vivre , gagner de l’argent pour juste payer de quoi vivre et mes dettes effacés il me faut encore payer celles des autres….fatigué de devoir tout compter.

Mais là j’ai l’idée…quitte à tomber de haut autant que je monte moi même. Au moins la claque je sais d’où elle viendra…

En parler, le modeler…alors viens chéri on y viens enfin…là ou l’automne me fait renaitre. Là ou nous seront encore plus passion que nous le sommes déjà qui à nous consumer!

Là ou nos cœurs battent plus fort que les sonneurs du glas de St Pierre…Viens amour te répendre contre moi, là suis moi, là en moi…plus fortement que jamais!

Je suis las d’attendre! on se prend par la main avec amour violence et on se jette. Découvrir les autres sans arrières pensées. Jouer de nos corps ailleurs avec eux pourquoi pas comme nous l’aimons parfois . Vivre de notre labeur autrement…là bas sous le soleil des nymphe ou ailleurs… Lâcher l’hydre de nos envies de liberté et de challenges!

Mais prend moi ailleurs! et surtout prend moi et loin et maintenant….Charon attendra quelques heures encore!

Qu’on s’aime encore longtemps comme on s’aime fort aujourd’hui!

Publicités

Isolement

Qu’il n’en reste rien, ni un mot, ni un bruit, ni un echos.

Etre sociable m’a fait plus de mal que de bien. Faire confiance aux autres, j’ai payé chère d’avoir ouvert ma forteresse un soir d’avril.

A trop gasouillé on en perd les chemins du réel.

Etre seul finalement c’est ce qui m’a toujours été, autiste il parait que cela s’appel…un autisme différemment, mais autiste quant même.

Alors je vous laisse les débats stérile en 140 caractères, je vous laisse échanger les pics de vos queues en DM, je vous laisse compter le nombre de like sur le livre des visages…je vous laisse à default de vous laisser tout cours.

Je vais me lover contre mon homme qui à su me dire je t’aime.

Je vais chouchouter mes animaux même si l’une d’eux me manque chaque jours que Dieu me fait vivre…être séparé de sa sépulture m’est tellement intolérable.

Je vais pour ma part continuer à voyager avec le seul Amour de ma vie, apprendre à parler norvégien. Essayer de sauver le peu d’amis que je crois être des amis…que j’espère comme tel…

Je referme toutes ces lignes de codes qui me pèsent, me blesses…

Vivre amoureux est ma seul richesse…alors je vais aimer et être libre de ne pas dépendre de notifications ou d’actualités anxiogènes qui pour mon coeur d’inadapté sont trop de violences.

Le dernier souhait serais de quitter ce job qui ne me permet de vivre que pour payer mes dettes (ou celles de mes parents), trouver un boulot utile et qui me permette de vivre dignement…une sorte « d’invitation au voyage »….

Allé j’arrète là, Gunthet et Skylos m’attendent et j’ai un homme à aimer.

 

Corps difforme

 

Mon corps se déforme et devient difforme…sous l’effet du lâché prise il y à un an au profit du spleen, j’ai laissé allé l’alcool dans ma chair et abandonné tout efforts que j’avais pourtant réussi à réalisé pour me sculpter un corps à l’image de ce que je souhaitais.

Mon corps semble aujourd’hui éloigner le regarde, détourner de ce que j’aimerais renvoyer. Je suis devenu bedonnant et malgré le régime et de pathétique efforts de fausses gym…toujours à stagner…

Je suis des ces futurs quarantenaires en route pour le ventre tripotant… alors je vais faire l’effort de me priver à default de pouvoir me bouger correctement.

Le jeune pourquoi pas?

Je vois les autres autour de moi se montrer fier e(t ils ont raison) de leurs progrès au sport, de leurs corps taillés par des séances de travail, et indubitablement je me compare… et je comprend le rejet de mon corps.

J’ai toujours vécu dans un corps mince…voir maigre…avoir il y a de cela peu dépassé les 70kg à été un choc, une chute.

Aujourd’hui je me sent désemparé et seul face à ce combat que je suis le seul à pouvoir mener.

Mais tellement l’impression d’être honteux et de ne plus être de ceux que l’on regarde…que le virage de la noirceur pousse à l’isolement…Je ne suis pas celui que je suis, ce corps n’est plus le miens…je ne me reconnais plus dans la glace et les vêtements trop serrés ne font que faire échos à tout cela.

J’ai envie de me battre, mais ne dispose pas des capacités pour le faire…

Je suis le clochard accroché à sa bouteille qui regarde passé le bourgeois en se disant « demain je réagis » mais rien ne lui en laisse le temps, car le temps cours plus vite que lui.

Bref je me sent gros et qu’on arrête de me dire que je ne le suis pas…c’est un avis subjectif…je n’aime pas mon corps alors comment voulez vous l’aimer!

j’ai un mois et demi pour changer!

 

Dans un mois un an. 

Dans un mois cela fera un an.
Nul ne peu comprendre l’état de dévastation qu’il a pu régner en moi. Nul ne peut entendre le souhait que j’ai eu d’en finir.
Les points de sutures tanguent et tirent encore aux moindre faits… Mais je les recouvrent encore de mercurochrome pour les calmer avec l’aide de mon Homme… Resté là à m’aider à oublier. Plus aimant que jamais.
Aujourd’hui nul ne peut se vanter d’avoir ma confiance aveugle. Tout ça c’est fini. Trop de coups de pieds dans le ventre. De maladresse et de non dits. Plus que jamais je sais que je suis seul. Même si je gardes quelques uns à mes côtés… Je douterait à jamais des autres à cause de ce 6 avril. Les trahisons a jamais ont ouverte la porte d’une certitude… Il n’y a que l’être que j’aime qui compte.
Je préfère vivre seul que de vivre dans la courtoisie de la trahison.
Dans tout cela j’ai laissé ma tendre Buffy seule là bas et ça je ne peu me le pardonner. Enfumé par le séducteur pour m’endormir et me poignarder un peu plus… Utiliser la mort pour arriver à ses fins.. Comment avoir de la compation pour ce genres de personnes. 
Dans tout ça j’ai vu tomber les couples et exploser à trop sauter l’un ou l’autre, je sais tellement de mensonges qui pourraient un jour je le sais faire exploser d’autres, mais j’attends mon heure que les êtres soient moins fragile… Mais une choses est sur… Les secrets sont fait pour être avoué. Dans tout ça mon cœur est mort encore un fois… La seule partie de lui qui survie aujourd’hui est celle qui vit pour aimer l’Homme de ma vie…elle existe plus forte que tout. Plus disponible et aimante que jamais.
C’est l’essentiel je l’ai sauver lui. Et je l’aime plus que jamais même si je ne serai jamais à la hauteur de ses attentes. Il est l’évidence malgré les ombres passés.

2016 année de sang de sexe… De mensonges… De renaissance et d’amour 

Année à couper en deux… Avant et après le 6avril.
Avant…
Jai cru trouver un ami. Confident absolu. Qui en faite ne prêtait oreille que pour mieux l’utiliser et m’éloigner de mon mari dont ils avaient décider de faire sa proie.

J’en prend mes responsabilités mais pourquoi trahir à ce point deux ans durant ? Les vapeurs d’alcoolisme détruisent aussi l’âme ? 
Le corp certe c’est libéré. Mais les sexe libre n’est jamais aussi bon que lorsque mon mari est là.
Après…6 avril vers 18h…
Le printemps 2016…10avril…Dans mes poches 36 cachets de Paracetamol. 12 de seresta… Proche de la Saône. Si le cœur ne lâche pas… Vue qu’il est déjà mort à cet instant… Cest le foie qui explosera et l’eau fera le reste…
Mais là… L’Amour… Mon homme. C’est lui… Mon combat…je n’ai pas le droit… Mon envie de me battre. Oublie le burgon menteur… Celui qui ni et fini par avouer sauter tous ce qu’il considère comme amis. Fier de lui en plus…la bêtise faite homme… Que dis je… La méchanceté même.

Oublier les faux semblants… Les mensonges… Les traîtres. 
Jai repris vie en levant les yeux à Marie comme flottant au dessus de l’ancien forum. .. Elle m’a encore sauvé… 

Et il y a eu l’été magique ou j’ai compris qu’on ne pardonne pas à ses êtres viles et menteurs. Surtout à la énième crise de jalousie… Juste parce que j’avais retrouvé l’équilibre avec mon mari que je sais être le seul homme que j’aimerais jamais ! 
Nous nous sommes lui et moi retrouvé. Libre de corp et d’esprit. Dieu que j’aime le partage des moments de chair je les espère encore nombreux . Dieu que j’aime les nouvelles rencontres fortes qui désormais nous entour.
Dieu que j’aime parler de tout avec mon Homme. Un double. Une correspondance.
Dieu que j’aime mon frère droit et digne. Franc et solide qui m’a porté et sans le savoir par ses mots sauvé. Twinny.
Et il y a G. qui a tant de sensibilités qu’il sais ce que je sent et panse mes plaies.
Enfin le loup retrouvé. Toujours là que je vais aider à devenir fort à mon tour.
Au final 2016 m’aura appris que les gentils sont des putes.
Que mes amis sont les pilliers de ma vie quant ils me disent le vrai même quant cela me déplais.
Et surtout que ma raison d’être n’a qu’un nom… YANNICK.

De la prophétie des ombres

Pourquoi mardi les États unis risquent ils d’ouvrir la pire période d obscurantisme qu’ils aient connu depuis l’air de la prohibition… Pourquoi la grande Turquie ouverte nation musulman que jaime, semble charmée pas les chants des fanatismes à 1000 lieux des fondements de l’islam religion de tolérance et d’amour….
Pourquoi la France laisse t’elle à sa porte ses quelques personnes qui ont tout perdu… Risquent leurs vies juste pour s’offrir un avenir qu’ils mettront au service la de nation qui les accueillera… Pourquoi la France 5 ème nation la plus riche et la plus puissante au monde refuse t’elle de partager à nouveau avec ceux qui il n’y a pas si longtemps l’on aidé à reconstruire les maisons tombées sous les bombes du nazisme en quittant leurs Afrique natale !
Pourquoi autour de moi chacun s’enferment dans des égoïsmes particuliers. Se laissant aveugler par les vapeurs d’alcool et des effluves de sexe facile qui ont mis à mal tant de belles histoires d’amour. Je m’en suis réveillé… J’ai sauvé l’amour ! Pourquoi pas vous ? Le joueur de flûte semble si puissant… Que le diable doit l’habiter !
Pourquoi le monde ne s’ouvre t’il pas à l’urgence de revenir à l’humain que nous sommes…
Mefisto danse… Il rit… Et les trois chevaliers sur leurs chevaux anthropophages s’agacent… Le temps est venu… L’armagedon approche ?

Mais moi j’ai sauver l’amour des miens. . . J’attends étrangement  heureux comme jamais dans mon purgatoire à présent que les autres se lèvent d’entre les morts !

Surréaliste 

Je me libère avec violence mais seul de mes camisoles d’atomes chimique.

Comme Mina après la morsure d’amour de son conte Roumain maudit de dieu…j’entends désormais mieux. 

Je vois plus loin. Je sais comment d’un trait d’acide on fend les masques de ceux qui avancent dans la violence. 

Je suis comme revenu des morts mais j’ai garder avec moi la fois.

J’ai croiser Satan. Il m’a appris. J’ai bu son sang. J’ai danser avec…maintenant je sais…que à jamais Marie me parle.

Je vais ramener Dante sur le droit chemin. Je connais la force de la lettre. Je sais le chemin alors écoute moi!

je plante ma plume dans mon coeur. Je réunis tout…je garde tout…et je distille mon coeur a la force de l’Amour de l’UnYque. Le seul qui sais…

Il sais que je suis fort de mes faiblesses. Ils sais que je suis l’erreur perpétuelle de la réussite. Je suis le bug matriciel qui remet le cavalier de l’apocalypse sur son cheval affamé de la chair de ceux qui on péché. 

Je lève mon armé. Prépare les armes. Je vais vivre fort! Avec vous. Mais la fin attend d’autres je crois.

La mort des instants c’est aussi ça la vie! 

Moi j’ai choisi de vivre sans mensonges…et vous?