Dire je t’aime

Et ben moi j’aime dire « je t’aime »
Le aime à un sens. Il a aussi parfois des sens quant il est dit avec décence.
Le aime c’est des sens qui pousse parfois a la décadence, ma Dieu que je l’aime elle aussi.
Ces derniers temps que découvre le vie! Et j’aime dire que j’aime la vie.
Porte d’Amour ouverte par mon Amour. Son monde m’ ouvre au meilleur.
Le temps coule sur moi. Me rend plus fort par l’autre qui échange et me change.
Et Dieu que j’aime te dire je t’aime et merci de me permettre de dire encore longtemps aux autres « je t’aime  » et de dire encore Amour toi l’ unique « Aime moi! »

Bref j’aime dire je t’aime!

Publicités

Aime moi!

Il est des vies de solitude

Et des plaisirs de platitude

Il est des vies qui vont qui viennent

Et des plaisirs de courte haleine.

Il est des vie de certitude

Et des plaisirs sans finitude

Il est des vies dont on abusent

Et ces plaisirs qui vous usent!

Aaaah!

Il était temps

Oh oui bien temps

D’abréger nos errances

Une rencontre et là,

L’on contre toutes nos souffrances,

Aime moi

Sinon je meurs,sinon je meurs mon Coeur

Aime moi sinon je meurs

Attention hémorragie,

J’ai peur!

Du temps qui passe

Du temps qui casse

Du temps qui claque

Qui sclérose les Coeurs

Aime moi sinon je meurs

Je meurs mon Coeur!

Il est de vies de servitude

Et des plaisirs de solitude

Il est de vies que l’on abrège

Et de plaisirs qu’on veux arpèges…

Aaah

ll était temps

Oh oui bien temps

D’abréger nos errances

Une rencontre et là,

L’on contre toutes nos souffrances,

Aime moi

Sinon je meurs mon Coeur

C’est pas une raison!

C’est parce qu’il fait beau que je vais m’en privé.
Pas parce que je suis en pleine forme non plus. Encore moins parce que je fais un travail que j’aime dans lequel je m’ épanoui et qui me permet de vivre confortablement.
Pas parce que je suis entouré de quelques personnes d’exception a quelques nuance prêts, non plus.
Pas parce que parait il je dispose d’un. QI hors norme.
Toujours pas parce que j’ai la chance d’avoir rencontré l’Amour,le vrai. Celui dont seul quelques un aurons la chance de pouvoir profiter.
Pas parce que cet Homme que j’aime m’entoure de sa force et de son équilibre…

Non c’est pas pour cela que ma part de mélancolie va se taire.Elle est là depuis toujours, ma meilleur et voir parfois la seule amie à qui me confier sans fare.
Car j’ai luxe de temps pour pensée a l’âme humaine.
Cette âme sombre qui nous anime et nous pourrie parfois.
Cette même âme qui nous pousse a blesser les autres, a piétiner les plus faible.

Et bien moi cette mélancolie, douce folie me permet de trouver l’équilibre et toujours rester ouvert au monde.Alors je ne vais pas m’en excuser!

Je t’aime mélancolie?…certainement

Dieu que je sais désormais pourquoi ce titre me fais tant vibrer… je me reconnais tellement dans ce texte… Oui je suis un mélancolique et j’assume, si cela te dérange tourne moi le dos!

Tout cela est par tout ce positif plus clair aujourd’hui!

Plus que jamais.

La Lumière

Il y a depuis peu cette lumière tout autour de moi.

J’en ressent la chaleur qu’elle vienne de loin, d’est en ouest, du nord au sud.

Il y a cette lumière proche aussi, dans les vieux quartiers de ma ville, ou là haut sur cette colline sauvage, de la ville charbon…

Il y a cette lumière que je ressent encore toujours plus profonde depuis que j’écris.

Je déverse ici ma mélancholie, mes désirs et mes manques. Et à chaque fois la lumière me dit  » je suis là pour toi »

Cette lumière je l’ai fuis autrefois tant elle m’a blessé. Je m’y suis brulé à trop lui faire confiance, mais aujourd’hui c’est fini.

Quant elle me dit du vent de l’ouest « je te reconnais, tu me ressemble », quant elle murmure  » tu es un coeur tendre » j’ai envie de la prendre dans mes bras et te toucher sa chaleur.

Par elle j’ai envie de vivre comme jamais, profiter et rêver, bien sur je serais encore sombre parfois, mais maintenant je sais qu’elle est là et éclair mes jours suivant à jamais je crois…cette lumière c’est toi.

Merci à ces lumière réelle ou virtuelle,

Merci à Bree la gentillesse faite homme(comment est ce possible) et sa Princess P d’être si vif et beau de coeur. Au Gallinacé(Good-gemini?) et Grand Duc d’être si proche tout en étant si loin, à Mister Grossepapattes(au coeur encore plus gros), Au Waquete si doux et si gentil,merci à toi joli Tambour, merci à la Cigogne si pure(je le pense), merci aussi au Pou à poil et à sa Vrai(moitié)Vie qui me semblaient si different et pourtant nous somme tellement proche, merci à Mme VanDeKamp l’une de mes première rencontre gansouillante, je te kiff! Merci à toi MiaouM pour m’aider à supporter les autres et m’écouter raler si souvent! Merci à Delphine d’avoir retrouvé mon chemin.

Merci à ceux qui me lise que je te connaisse ou pas

Merci de votre lumière.

Merci à toi enfin et surtout, mon Amour de m’avoir sorti de ma coquille, je t’aime fort.

 

Magritte_1954_empire_des_lumieres

Lettre à ma mère

J’aimerais pouvoir te dire « maman je t’aime » mais ce n’est pas possible!
J’aimerais pouvoir te serrer fort,mais je ne l’ai jamais fait…alors pourquoi maintenant???
J’aimerais savoir si tu m’aime encore…un peu…à la folie…pas du tout?
Pourquoi n’a tu jamais répondu à mes messages,mes lettres? Pourquoi n’être jamais venue me voir? Comme j’aimerais te raconter mon bonheur amoureux, mes amis, mon travail!
Pourquoi me faire comprendre ainsi que je suis étranger a ton monde?
Je suis sauf erreur de ton sang…je voudrais t’emmener en voyage, tu en as toujours rêvé…non?
Suis donc devenu ce fantôme de ton existence…moi je n’avance plus…je m’effondre sur moi de ton absence.
Alors biensur il est là heureusement l’Amour et les siens. Ils m’aident comme des étançons de vie.
J’en suis à attendre ce jour ou je recevrais ce message qui me dira « elle n’est plus! »
Je sais qu’il arrive vite ,trop vite ce jour. Je l’ appréhende et l’apprivoise. Mais j’aimerais avant cela avoir la force de te dire ,avant que le froid n’envahisse tout ton être ou le mien peut être…maman je t’aime! Reviens moi vite.

Fin des siecles

oh j’ai tout perdu
La faim,la soif,
Et le sommeil,
Fleur éternelle du bonheur
Oh tout cassé,
Mort, oublié!

Et un palliatif encore
Alcoolotrope
On es tous si fragiles
On tous si futiles
Nos contacts froid
Smartphoniser
Vont finir par nous isoler!

Fin des siècles,fin des siècles
Nous reviennent des fantasmes millénaire
Qui souillent mon univers
Sans prières,
Mon âmes s’élève dans les plus hautes sphères
Extases aux éthers!
Fin des siècles,fin des siècles
Les prophètes sont des vipères
De Chimère
Sans prières
Mon moi s’élève
Dans les plus hautes sphères
De cette époque
Fin de siècle

Oh j’ai tout raté
La vie, l’ami
No familly
Pierre angulaire de nos repères
Oh tout raté
Mort, oublié

Et un palliatif encore
Psycho-éthyllisé.
On es tous si fragiles
On tous si futiles
Nos contacts froids
Et plastifiés
Vont finir par nous aliéné!

Fin des siècles,fin des siècles
Nous reviennent des fantasmes millénaire
Qui souillent mon univers
Sans prières,
Mon âmes s’élève dans les plus hautes sphères
De cette aire fin de siècles !
Fin des siècles,fin des siècles
Les prophètes sont des vipères
De Chimère
Sans prières
Mon moi s’élève
Dans les plus hautes sphères
De cette époque
Fin de siècle

Il est

Il est un être parmi tant d’autres… Qui se croit vide parmi les autres. Il est pourtant si beau, si chose…

Que par lui mon âme explose parfois. Il se dit fade, il est exception. Il se dit invisible, il est ma vision.

Il est mon autre, comme ce miroir devant lequel parfois je prend la pose. Mon psyché, mon MOI, mon « OSE!!! »

C’est par son être que parfois je me repose, quant les soirs d’orage je me nécrose.

Il est l’unique, il est mien, mais toujours libre, aucun liens ne le retiens.

Si un jour ce lien se casse, j’irais rejoindre alors Charon, et laisserais cette âme vivre son « Autre »

Mais il est pour un temps encore à coté de moi et sans lui plus d’émois, plus de moi.

 

Je t’aime Y.