Anticorps

Un jour je dirais adieu mon corps c’est moi le plus fort.
Adieu mon corps tu fera désormais le mort.
Je ne t’aime pas et tu me le rend bien.
Tu es difforme et ta partie la plus visible de moi me fait horreur.
Tu me fais souffrir tout le temps. Des cervicales aux reins…tu ne me supporte plus. La vie t’as trop usée?
Nous sommes deux. Mais a quoi bon s’en prendre aux autres pour ça.
Je ne t’aime pas, les courant électriques d’émotions continuent à me bruler les veines. Arrête de me faire mal ainsi…sortie de toi personne ne me verra plus et ainsi je ne me demanderais plus pourquoi ne me regarde t’on pas.
La fuite en avant,comme un recommencement…je te laisserais dans un champs un jour de printemps…libre de disparaitre.
Comme moi.

Je ne t’aime pas. Je serais l’anti corps.

Publicités

7 commentaires sur « Anticorps »

    1. encore une fois n’y vois rien de dure, une acceptation ouverte de la fin que je me suis juré le jour venu de contrôler. En attendant je supporte mes imperfection et je profite des gens qui m’entoure qui ces dernier temps sont de plus en plus merveilleux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s