Le détonateur

Le détonateur,

clic clac

A touché mon coeur

clac clac

Le détonateur,

clic clac

Inonde mon coeur

clac clac

D’une douce douleur

Le détonateur,

clic clac

Explose ma tête,

Mon âme et mon sang

Se shootent aux sentiments

Boulémie d’Amour,

Comme un nouveau jour

Le détonateur,

clic clac

Touche ce percuteur

clac clac

Qu’est mon atrabile.

clic clac

Humeur sous surface

clac clac

Prend gare aux dérives

Le détonateur,

clic clac

Explose ma tête,

Mon âme et mon sang

Se shootent aux sentiments

Boulémie d’Amour,

Comme un nouveau jour

Le détonateur,

clic clac

Comme une évidence

clac clac

Maintient l’existence

clic clac

Loin de mes errances

clac clac

Pour combien de temps???

Le Tombeau Des Lutteurs

Publicités

J’aimerais temps…

J’aimerais apprendre à danser le tango, parler espagnol, russe, japonais et maltais.

Ah Maltes j’aimerais y vivre pour y mourir et me coucher à jamais sous ses legendes et sa grande Histoire. Cette grande Histoire qui m’invite chaque heure au départ…Dieu que j’aimerais partir loin de cette pesanteur actuelle, loin de cette vermine et de tout ce qui nous rend lourd et sourd aux sons de la vrai vie.

J’aimerai arrêter de gazouiller et voir le monde en face…je hais cette distance froide des être humain.

Traverser le monde jusqu’en Nouvelle Zélande  remonter le temps et rencontrer Virginia, Oscar et René, prendre un café à Vienne en compagnie de Egon, m’amuser à le séduire et partir…

J’aimerais faire l’Amour là, maintenant et toujours, ivre des sens sentir les jasmins et chèvrefeuilles me tourner la tête.

J’aimerais voir certaines personnes plus souvent,et d’autre ne plus jamais les voire…

J’aimerais dire « Maman je t’aime » et entendre « Moi aussi ».

J’aimerais reparler à Mathilde, elle était la seule à savoir qui je suis, elle me connaissait tant du haut de sa folie…Mathilde…Tu me manque à jamais.

J’aimerais me promener un jour de printemps en ville, à Paris, Bruxelles ou même Lyon,Lille,Rouen, Bordeaux,Perpignan,Gap ou Caen…villes charmantes que j’aime et ou j’immigrerais bien…

Mais avant tout j’aimerais ne plus avoir de coeur, souvent trop lours pour mon petit être difforme et mon esprit sans repos.

J’aimerais tant ne plus savoir compter le temps, ne plus rien comprendre, ne plus lire aux travers des autres et parfois me tromper sur l’être humain…

J’aimerais tant avoir du temps, mais voilà le temps lui ne m’aime pas…il fait de moi un étranger alors que je ne me connaissait déjà pas. Il emporte ce que de moi j’avais pris l’habitude…

 

?0816260001269993637

 

J’aimerais au final juste avoir la certitude que l’Amour que j’ai donné soit bien arrivé à destination…avant de finir fou.

J’écris mon coeur

J’écris mon coeur

Touche la fleur

C’est ma façon de dire je pleure

J’écris mon coeur

T’entre douleur

Le sang caillé

L’encre saura jouer

J’écris mon coeur

Mon âme meurt

Mon corp souillé

D’être touché

J’écris mon coeur

C’est ma psyché

Les yeux mouillé

Qui va parler

J’écris mon coeur

Cet occulusse

Comme aveuse

De vérité…

J’écris mon coeur

Pour tout vous dire

Avant de ne plus ….
pouvoir en rire…

plume_de_sang

Hubert à poil!

Suis à mon article « Soleil Noir » j’avais promis à celui qui trouverais la référence du titre, une photo de moi à poil…et bien voilà après quelques heures d’exclu à Gemini ( le vainqueur connu pour les autre sous le pseudo de Poussin ) la voilà publique dans ce Power Point torride!!!!

 

Attention les yeux

 

Hubertàpoil

Et puis il y a ce jour ou tu te retrouve face a toi même.
Face a tes contradictions,tes peurs tes angoisses,tes plaies impossible a cautériser.
Il vient ce moment,parce que ton cerveau te laisse sans repos ou las de la futilité de tous, las de te cacher derrière des fantômes et de faire payer aux autres ton incapacité à comprendre ce monde.
Il vient ce jour ou la peur de l’autre,la peur de décevoir ceux qui t’on témoigné de l’affection.
Ce jour là tu t’interroge… Que faire? Continuer a encaisser les coups sans rien dire? Continuer a souffrir en douce? Ou mettre ce point final?Se relever ?

Ce jour là n’est pas encore aujourd’hui pour moi mais je sais trop qu’un jour il viendra.
Depuis mon plus jeune âge je l’ai toujours su,je l’ai déjà écris.
Je pense que chacun au fond de sois en es conscient …je sais juste le dire ou en tout cas l’écrire.

Il semble…

Il semble heureux et détendu ce beau jeune homme face a moi ce matin dans le train.
Son visage sans crispation se laisse allé à un rattrapage des heures de sommeil volé par un départ matinal.
A t’il fait l’Amour ce matin? A t’il de joli projet pour ce jour?
Peut est il juste heureux de vivre? Peut être malgré les orages de la vie il veux rester droit comme le roseaux.
Peut sait il oublier les coup de couteaux, et il a sans doute la chance de pouvoir se livrer a des gens qui l’entourent sans se poser de questions.
Il semble avoir l’esprit libre, cela le rend beau…

Comme je suis jaloux, moi aussi j’en veux de la quiétude et de la confiance en moi et aux autres…les soubresauts de ses derniers jours me rendent à nouveau méfiants…
Peut être un jour serais je assis face a quelqu’un qui a son tour écrira ces lignes?

Chante ta vie!

Et si je devais raconter ma vie en une chanson…une? impossible mais quelques unes pourquoi pas?

Il est vrai que si certains titres s’imposent je pourrais dérouler des centaines d’autres tant la musique fait partie de moi.

Alors « Pour me comprendre » il faut savoir que « Avant que l’ombre » moi « J’ai essayé de vivre », j’aimerais faire « L’amour devant la mer » et me laisser allé quelque fois à un « ça ira ».

Parfois j’aimerais controller les corbeaux…en retournant les archives de ma vie…

Ma plus grande peur est de perdre celui que j' »Aime » car « moi je veux » pas vivre sans lui, même si « heartbreak make me a dancer » je préfère alors resté « Like a prayer » et crier « Mon Dieu » si un jour on me l’enlève.

Je ne supporte pas l’injustice et je me dis que l’on est « Tous des anges » même si parfois je me sent « abnormally attracted to sin »

J’ai un peu le « Cyclo » en moi et oui « je t’aime mélancolie’ mais je sais que jamais au grand jamais je ne dirais « Je te rend ton Amour »

Mais au final « Avec le temps… » pour oublier j’aimerais savoir danser le « Tango », mais j’ai trop de pudeur pour ça. Alors je rêve à un voyage à « Gottingen »

Ce genre de secrets seul elle les connait, elle qui au finale n’existe peut être pas mais dont j’ai parfois le sentiment qu’elle veille sur moi, alors je me sent comme dans un « Stabat Mater »

Voilà un résumé de quelque titres qui ne quittent jamais mon I-bidulle, pour les trouver, google sera t’aider… Et il y a un titre caché…

Mais en guise d’apéro voici la video d’une artiste qui me transcende, Tori Amos et je t’offre son meilleur titre à mes yeux qui fait suite à mon article précedent  en quelque sorte.