Juste pour vous dire…

Je suis un non sens, une erreur, un anachronisme.

Une contradiction faite de chair et d’os. A l’interieur de moi coulent des rivières d’émotions qui m’ont souvent fait mal.

Et un jour je les ai vu au travers du miroir des autres. cela aide à les connaitre si je ne les gère pas encore!

Pour me situer, je suis né quelque part au XIXème siècle, fils caché de Virginia Woolf et Verlaine, mon grand père était Baudelaire… J’ai été élevé par Hugo et ouvert aux sens par Oscar Wilde un soir d’errance.

Je suis un fantôme emprisonné au XXI ème siècle…perdu parmi mes sens qui appellent toujours à plus et mes pensés qui me tirent vers le haut! le vertige est ma raison de vivre.

Une alcove secrète renferme mes dires caché, au fond dans le velour se couchent me pensée onanique quotidienne, l’appel de la chair, de l’autre, de mon Amour pour lui unique et qui restera éternel . Certain y rentre parfois, ils sont rare, si ils veulent y resté je suis sans pitié tant je leurs demande d’effort pour cela. Qu’ils se battent je compte le points!

Cette alcove si tu veux y rentrer il te faudra gouter mon sang pour comprendre le gout de l’acide qui coule dans mes veines, celui qui à chaque heures que Dieu me donne de vivre me transperce l’âme, transfigure mon corp d’envie de vivre alors que mon Coeur lui dit stop.

Sans ces regards sur moi, ces sourires quotidien que j’offre comme force de politesse, Dieu que mon monde serait noir.

Je ne crois pas en la bonté de l’âme humaine, mais j’aime les autres de plus en plus fort.

Je n’aime pas la vie , mais j’ai peur de mourir.

Je n’aime pas les enfants car j’en suis moi même un.

Je ne suis pas un Homme fort; alors que lorsque je parle on m’écoute.

Je suis un non sens.

J’écris en voulant parlé de moi et je regrette…de l’avoir fait…trop tard j’assume tu me lis…

Dieu que cet écrit est redondant… mais à l’image de mon humeur de ce jour, vide gris et sans envie si ce n’est que de le serrer fort dans mes bras et lui faire l’Amour.

…je me tais et je vais continuer à aimer, c’est mieux.

400_F_46368332_fuozJLv5bml77UbbXI73749ph2itmiKH

Publicités

Demain?

Demain je n’écrirai plus. Demain je ne serais plus. Demain ne sera plus demain car je ne saurais plus.
Demain je ne me lèverais plus. Demain mon coeur ne saignera plus non plus.
Demain fini les blessures. A bas mes brulures.
Demain les gens qui m’ont fait du mal ne seront que des ombres parmi les ombres. Demain plus rien ne m’attend ni jouissance ni amant.
Demain plus de petite mort que j’aime tant.
Demain plus de caresses ne de chagrins.
Demain plus bonheur,plus de destin.
Mais sans aujourd’hui il n’est pas de demain qui tienne.
Alors aujourd’hui j’en,veux encore du temps pour aimer, faire l’amour ou baiser.
J’en veux encore du temps pour te dire a toi et a toi je t’aime.
Du temps pour découvrir ceux que j’aime depuis peu et me découvrir a eu…du temps pour vous convaincre que sans vous aujourd’hui c’est demain.

Vapeurs

Mon coeur est une vapeur plein de bon sentiments.
Mon coeur était douleurs avec du toi dedans.
Mon coeur est une caverne dont tu connais la clés, l’entrée est grande ouverte désormais.
Mon coeur est de vapeur,vient t’y lover dedans. Efface mes doutes et mes aigreurs, j’ai besoin d’un pair de semblant.

Murmure a mon oreille de lutter mes défaillances. Nous somme la même fève avec du pue dedans.

Mon coeur est peut être une âmes soeur avec ton reflet dedans, n’ai pas peur de ces valeurs elles sont bonheur et jouissances….

Respire ces vapeur tu en connais l’odeur.