Un homme enfin

Des jambes qui tremble,coeur solitaire.
Mon âmes se serre…bien trop pleine.
Et puis lumière enfin je touche terre.
Je suis moins seul…mon coeur ouvert.
Je sent le vent,passe les tempêtes.
J’attend la couche et sa tendresse.
Je ne suis plus ombre je sais me taire.
Plus pleurer seul ni jouir solitaire.
J’ai la tête haute,elle sais y faire.
Mon corps lui appartiens,il peu tout lui faire.
J’aime cette vie,même éphémère!
J’aime le plaisir,et la tendresse.
J’aime dire JE et que ca vous plaise ou non.
Je coupe les ponts. Pose des bombes! Et je l’assume.
Si tu approche,ne t’éloigne pas sinon je saigne. Et je te ferais la guerre.

Bref je suis enfin un homme cassé le sarcophage, si l’enfant me murmure encore,c’est bien le mal hédoniste mélancolique et fataliste qui gouverne en ma maison!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s