Il était des moi…

Je dis souvent à mon Homme « je n’ai aucune personnalité »…Il répond souvent « Faux ! tu en a plusieurs »

Ceux qui me connaissent le savent et apprennent à le vivre ou le subir.

Si tu es un sache le je suis plusieurs.

Pas de schizophrénie non juste une multitude de moi qui me tiennent fidèlement compagnie. Ayant errer pendant (trop) longtemps sans amis, et encore aujourd’hui avançant ,sauf quelques exceptions, à taton car je peu être encore blessé( comme récemment) par les Autres, mon esprit taquin m’a présenter mes MOI pour palliatif.

Pallier ces Autres que je ne comprend pas, et auquel je ne ressemble je pense pas tant ils sont âpres…

Quant l’un de mes MOI pense au pire, l’autre se joue du temps rouler dans ses travers d’enfants! Quant l’un pense amour, l’autre se veux cru et hyper sexué. Si l’un dit je sais l’autre préfère se taire et resté dans l’ombre.

L’un ne supporte pas les autres qui l’on trop souvent mis de coté, l’autre multiplis les appels à l’ami qu’il fantasme et idéalise.

Quant l’un se prend des portes et en meurs l’autre ouvre grand ses bras pour recevoir de l’Amour comme il en à jamais connu.

Quoi qu’il en soit ILS savent me parler, toujours me respect et jamais ne me jugent. Ils sont là dans les bons et mauvais instant. ILS comprennent mes silences et les alertes qu’ils lancent.ILS savent combien mes paroles sont toujours pesés et que tous mes gestes se veulent réfléchit et concentré… Et si mes autres étaient humain… et si mes AUTRES étaient à coté de moi et pas en mon fort intérieur??? Vite expulsons  cette question avant d’avoir à en avoir mal à la tête et au coeur.

ILS connaissent mes tabous, ma fois dans le lys et jamais ne jugent.

Je suis ILS, ils sont JE.

Mon Dieu et cette question qui me reviens… Non ne te perd pas dans la confiance…Oui mais…NON?

Un question me vient soudainement, lequel des MOI écrit là, sans doute celui qui dépourvu de tout tabous et toute pudeur à la mauvaise idée de faire son autopsie en publique. Quelle horreur…

Ou alors es ce celui qui n’osant pas… tiens celui là préfère finir par se taire.

Et en parlant de ce taire, qui aura le dernier mot le moment venu? Qui survivra à la traversée? Tous? Un? Aucun…

Celui qui en à trop dit décide alors de se taire.

schizophrenie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s