Oh Marie,

Oh Marie,
Pourquoi m’avoir fait de chair.
De cette chair des écorchés,
Qui n’auront de cesse de rechercher
La paix sous des lunes oppressante
Pourquoi ne m’appaiser
Que le dernier jour?
Même les nuit me sont sans repos.
Tout ces flux de vapeur me brûlent
Je fond.
Sans pouvoir me fondre parmis eux, je suis au bord du renoncement.
L’antre sombre qu’est mon être se déforme au fur et à mesure que je grandi.
J’ai accepté ce corp difforme,laid et lourd, je sais aujourd’hui que ma psyché peut être contrôlé…mais alors pourquoi toujours l’ombre.
J’ai appris à scier les barreaux de cette prison avec les outils que certains me tendent. Ils me sont aujourd’hui essentiel….ces autres que j’ai tant fuis…mais comment leurs faire comprendre mes silences?
Sortez moi de cette prison.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s