Échos y est tu?

Et puis l’échos raisonne fort. Espoir et angoisse te transperce. Tant d’hier à transformer en amnesies.
Le temps ne travail pas sur ces poids là. Il regarde juste brûler. Et puis tu te dis que peut être là bas,plus au nord ou à côté des écumes le son t’ai renvoyé.
Il semble pur et doux. Tout ce que tu attend enfin. C’est le moment de donner de ton être. De la voix pour en être certain…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s