État là

Il y a des jours ainsi…l’âme se sent lourde et imbécile. Vaniteuse et arbitraire.
Ces jours ou l’on aimerait s’extraire le coeur et le piétiner…le pire c est de ne pas savoir…Ne pas savoir pourquoi je pleur. Pourquoi le marbre cède sous le gel et se craquel.
Les rayons printaniers sont là pourtant et me réchauffent la face. Mais l’amer goût de fruit trop vert remonte et exploque dans ma bouche.
Je l’ai pourtant cette Amour…cet homme là soutient et pivot.
Je continu pourtant à grandir…j’ai rencontrer l’echos de ce que je suis…le lui…sant partage de tout,qui m allège du rien qu’est ma vie…
Tiens et si c’était ça le mal. Le rien. Je n’est rien fait. Je disparaitrais sans traces. Même mes parents m’ont oubliez aujourd’hui…alors demain…qui pourrait bien se souvenir de moi.?
Et là regerme cette idée,graine printanière de spleen que la solution à ce plomb qui m’immobilise…c’est le point final choisi.

Publicités

2 commentaires sur « État là »

  1. Je lis régulièrement et j’apprécie vos posts, même si je commente rarement. En revanche, j’aime aussi beaucoup votre compte twitter plus léger, mais pourquoi être si instable en alternant compte protégé ou public à intervalles plus ou moins réguliers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s