Dancing with Mephisto

Ce matin le diable se joue de moi.
Il danse de façon frénétique autour de moi. Danse infernale ayant pour but de me faire payer la facilité auquelle j ai répondu hier soir…j ai voulu me garantir un sommeil serein en ma droguant…
Le sommeil qui me fuit…au point de perdre la raison et m arracher à l envie de vivre.
Alors oui j ai tenté la facilité mais ce sera la dernière fois…car ce soir les zoplican et autres drogues légale iront rejoindre la poubelle avant qu’elles ne finissent pas m être létale !

Publicités

Je partirais

Tu le sais Amour un jour je partirais.
Je partirais consient du moment où je saurais que je ne peu plus te rendre heureux.
Volonté douloureuse de te libérer car je t aime trop pour t étouffer.
Je partirais selon l état en dissolvant mon âme dans le styx ou juste en emportant mon corp en voyage.
Je partirais Amour…juste pour partir avant toi car si l idée de vieillir à tes cotés adoucis mes peurs de vivre, l’idee de te voir disparaître avant moi m’est insupportable.

Alors je partirais mon Amour pour te dire combien je t’aime.

Mais mon Amour aujourd’hui je suis là, fort ! droit et fier d’être vivant avec toi…alors mon Amour si tu le veux partageons encore les nombreuses aventures que la vie nous offre! continuons nos chemins croisé! Que nos cœurs chaud continu à battre pour ceux que nous aimons!

Je t’aime tout simplement

L’autre (propos sexuellement explicite)

image

La présence de l’autre est pour moi pareil au sexe…elle se doit d’être forte et intense.
La présence de l’autre je la découvre comme j’ai pu découvrir combien mon corp sais jouir de multiple façons…qu’on me touche là où pénétre ainsi…l autre peut être multiple!
L’autre ,m’est ,à ma grande surprise , devenu nécessaire depuis quelques années que j ai osé rė-ouvrir la porte de mon coeur, tant l’orgasme puissant de sa présence peut être fort comme la décharge hormonale au moment de l’orgasme final.
Le besoin d’être aimé m’étonne autant que mon premier orgasme anal…quant la surprise de la penetration m’a propulsé dans une trance en stéréo précédent la décharge de feromone.
Je râle et cris de satisfaction d’être aimer…je jouie qu on me le dise à grand coup de reins j’en réclame encore des preuves d’Amour…prêt aussi à m’ouvrir à cette nouvelle expérience comme un désir fort de réaliser tout mes rêves les plus osé…prêt à dire je t’aime comme j’aime amener l’autre à la petite mort ou le sentir inonder mes tréfonds.
Jouir, aimer, parler, se confier…Quelle différence ? Aucune…tout converge au plaisir d’être plusieurs et prendre soin les uns des autres.