2015 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2015 de ce blog.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 1 400 fois en 2015. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 23 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Publicités

Nui(s)t d’ailleurs

Je me réveil d’une nuit perturbée ou le rêve est immense.
Bousculé toute la nuit par l’animal compagnon.
Trop chaud…partout.
Mon âme semble avoir voyagé trop loin.
J’ai des douleurs qui me ramènent au départ de certaines. Comment ne pas penser que ces piques ressenti dans mon ventre furent les même qui l’ont amené la bas sous terre.
Est ce donc là l’écho de ce qu elle fut.
J’ai la nausée…physique et mentale. Je reste loin des humeurs funestes malgré tout car mon amour quelle qu il soit palie à toute les douleurs!

Noël n’existe pas

Au détour d’un petit reportage sonore de France Inter…petit reportage sur « doit on dire où pas que le Père Noël n’existe pas aux enfants… »
Au croisement des mots…des souvenirs remontent…comment l’ai je appris…et là soudain un éclair de noirceur revient du passé.

C’est ma soeur…cet être fait de haines et de petitesses qui un samedi matin…je devais avoir 9ans (j’ai vécu dans ma bulle longtemps) je rentrais de l’école. Là ma mère se rend compte que je semble boiter un peu…s’en soucis comme devrait s’en soucier toute mère aimante…et à ma soeur débarque… Désireuse d’avoir toute l’attention autour d’elle…elle crie …gemit…je m éclyspse alors lui laissant la place face à ma mère. Pourquoi? Car je sais que sinon je devrais subir les foudres de sa jalousie et de son instabilité si je ne le faisais pas…
Et j’en ai trop connu les violences…
Mais voilà cela n’a pas suffit…quelques heures plus tard…elle débarquait dans ma chambre…
J’y jouait replié dans la plénitude de mon monde artificiel. Protéger des autres…protéger des mots…
Elle débarque donc et commence à me crier dessus…dire des choses violentes dont je ne me souvient plus…me reprochant d’être le préféré…elle prend un de mes jouet favoris de l’époque  (un robot transformable…qui avaient la chance de changer de forme pour se faire oublier) et elle le jette contre le mur…le brisant en deux…je pleurs…fort…sanglots…seule armes contre la colère…et là !

« Espèce d atardé !  Le père Noël n’existe pas! »

Je ne sais pas si ce jour là se sont ses mots…mais ils étaient souvent dans ce ton…le terme atardé ou handicapé raisonnant souvent dans sa bouche!
Quoi qu il en soit depuis Noël ne représente plus rien pour moi…
Cet événement semble si léger pour beaucoup…on a tous un mauvais souvenirs de ce moment là je pense…mais il résonne pour moi comme la conjonctions de toutes les douleurs que je dois à ma famille…a ma soeur…aux autres plus tard..il explique tant une partie de moi.

Depuis quelques années j’apprends toute fois à me reapproprier la chose…doucement…comme ce soir ou dans l’alcove douce d’un repas…je vais être là ce soir par amour le Père Noël!
J’aime a offrir aux autres…façon maladroite et souvent raté  (je ne sais pas faire des cadeaux je l’avoue…je sais que mes cadeaux déçoivent à chaque fois mais j’assume  )de dire je t’aime.

Mais malgré cela… s’il vous plaît ne me souhaitez jamais joyeux Noël…

J’ai passé un week-end doux et harmonieux.
J’ai profiter de mon homme. Jouer.Lu.Mangė…écouté de la musique.
J’ai profité de la douceur du temps. Visiter une belle exposition.
Même regarder des films que j’aime.
Alors pourquoi?  Pourquoi reste tu lå à m observer?
Pourquoi tu ne va pas voir ailleurs…danser avec d’autres?Pourquoi moi? Encore et encore!
Je t’ai aimé tu sais…mais aujourd’hui l’amour laisse place à la haine…la colère même…Dieu que je n’aime pas ce sentiment de colère !
Je te ai…tu me dévaste encore…mais je ne me laisse pas faire!
Je vais te piétiner et sans colère te jeter au fleuve…va t’en alors mon spleen avant que je te tu!

Prend ma main

image

Blanc manteau
Attaché dans le dos
Lame dans le dos
Habitudes pas beau
Coups de marteaux
Coeur rime avec artichaut
Je suis beau
Caresse moi
Doux comme l’eau
Élixir séminal je monte haut
Souffle la vie orgasmes ooooh
Orgasmique le temps qui reste
À découvrir….

Prend ma main…et viens!

Rire

Blanc manteau
Attaché dans le dos
Lame dans le dos
Habitudes pas beau
Coups de marteaux
Coeur rime avec artichaut
Je suis beau
Caresse moi
Doux comme l’eau
Élixir séminal
Insuffle la vie
Organique le temps qui reste
À découvrir.

Résumer ma semaine…

schielePortrait

 

Tant je tangue…doux tango de la vie…je suis une montagne russe…un roc froid…soupir de la fragilité.

Je suis la forteresse ouverte, trou béant dans lequel se ballade quelques fantassins autoriser à lire les grimoires de mon moi profond.

Je suis une rivière qui se bat pour ne pas se jeter à la mer…tenté par l’éternel calme des océans comme je l’ai été hier encore…mais je m’endors fier de ne pas avoir cédé.

Je suis danse et chute, je suis soleil et lune froide…je suis plus vie que mort.

Mais jamais seul…toujours les ondes qui ramènent des échos salvateurs et exulte mes démons qu’elles connaissent aussi.

Je soupir et ne râle plus comme la bête qui agonise…bien sur j’ai peur…mais je vis…et je sais l’ataraxie salvatrice.

Je me répète mais j’aime dire et redire que depuis peu je crois encore en cette chienne de vie, j’assume mes dépendance futiles…j’assume mes failles car il semble qu’elles ne dérangent pas…

Du coup je suis vivant!