Nui(s)t d’ailleurs

Je me réveil d’une nuit perturbée ou le rêve est immense.
Bousculé toute la nuit par l’animal compagnon.
Trop chaud…partout.
Mon âme semble avoir voyagé trop loin.
J’ai des douleurs qui me ramènent au départ de certaines. Comment ne pas penser que ces piques ressenti dans mon ventre furent les même qui l’ont amené la bas sous terre.
Est ce donc là l’écho de ce qu elle fut.
J’ai la nausée…physique et mentale. Je reste loin des humeurs funestes malgré tout car mon amour quelle qu il soit palie à toute les douleurs!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s