Disgracieux

De l’exposition… L’obsession de se montrer pour attirer l’œil… Les commentaires… Et les échanges classés Xxx.

Montrer combien son corps progresse grâce au sport… En être fier… Je valide…

En faire le principal sujet de publication sur son réseau social favoris… Je dis non. Je complexe du miens certe… Mais je sais la suite donné à ces exposition de corps dénudé… La drague…le sexto… La trahison ?

Gênes et complexes qui vont avec… Et surtout découvrir que cette obsession n’a sans doute pour but que d’attirer que des commentaire à la limite du graveleux… J’ai appris il y à deux ans que ces choses menaient parfois à la destruction des êtres fragiles… J’ai appris qu’à trop montrer on fini par trop dire… Et on se perd… On se montres.. S’exhibe

J’ai été choqué… Violenté de découvrir que certains que j’aime fort se ballade sur des réseaux qui se sont spécialisés dans la photos de cul…

Je ne suis pas un saint… Je n’ai aucunes leçons à donner… Mais je sais ma suite de ce genre de publications… J’en mesure d’autant plus les mensonges…

Pourquoi ? On m’a encore mentit… Alors je quitte les dit réseaux… Bye-bye Vero… Je purge instagram… Je m’éloigne de mon téléphone… On vit tellement mieux dans le réel… Quitte à être seul… Avec ma musique qui me parle des mes fêlures… Mon chien… Mon chat et mon mari seul pansement à mon déséquilibre.

Je suis peut être pas prêt pour ce monde… Tout me déçois… Je devrais arrêter de croire à la pureté… Arrêter de croire en faite… Pour éviter de partir trop tôt.

Étalez vos chaires… Je reste avec mes complexes… Ma vindicte et ma solitude… Je préfère ça a de nouvelles déception amenés par la découverte de clichés tellement clichés…

Publicités

Storer

Des clics, des claques…rien ne passe , tout me leste. Mais rien ne reste, tout n’est que zeste!

Des claques, à peine passé d’il y a deux ans…j’ai purgé tout ce qui ramenait aux ombres de ceux qui m’ont détruit encore une fois. Désormais j’ai appris à ne plus avoir confiance en personne, vivre seul replier sur mon Amour.

Seule résistance forte de mon ancienne forteresse dans laquelle j’avais laissé rentrer par erreur des chevaux de Troie, profitant tel un prince d’Ithaque ravageant comme jamais le coeur , l’âme et le corps.

Mais la lumière renais de la forme du corps retrouvé, l’alcool à laissé des trace. Drogue salvatrice qui conserve les erreurs pour en faire preuve d’une force.

L’Amour à prouver sa force éternelle. Un messie debout, dont le bâton ouvre les eaux…suivre, porter parfois, pousser, tenir…aimer.

L’avenir se repense, ailleurs peut être là ou la soleil cogne les échos blanc des marbres antique, peut être là ou les anciens normands ont pris la mer pour la première de leurs sagas.

Ailleurs être fort de l’abstraction, malgrès mes doutes et mes questions, mes peurs sont ma force à présent.

Je plane sur mon empire et exil les autres au moindre faux pas. J’ai 40ans, plus envie d’embarras.

 

Jeg er stor! Og du er ikke!

Jeg elserker mannen min mer enn noensinne!