Cadavre exquis

Le cadavre exquis qui gît là est incarcéré dans sa réalité. Seul quelques mots surannés et mal orthographiés sortent encore de sa bouche édentée. La charogne pue…tant de vermine se délectent de ses chairs putidres ainsi fermentées au soleil. Vide de toute âme, incapable de se mouvoir tel un mendiant laissé à la merci des éléments. Il attend. Pesé et pesant la levé du corps. C’est dans un sac épais fait de plastique ,que finira sa course. Le cadavre gardera en lui les stigmates influents du passé. Vivre n’est plus de son actualité. Le retour a la terre devient l’urgence. La nuit du repos eternel qu’on lui proposait ne vient pas. Par delà l’autre monde ,les tourments le suivents encore. Soudain…il sourit…il inspire…il ouvre ses yeux a la lumière…le cadavre n’était qu’un homme endormis tourmenté par ses moires…il se meut. Il est droit encore. Plus fort que les éléments. Hyper conscient du temps . Le cadavre redevient corpus . Il faut se protéger. Il sait que vivre est un choix de liberté. Le ticket réservé pour l’au delà attendra .

Il se doit alors d’exulter. Le corps jadis cadavre va se plonger dans un onanisme partagé…a corps perdu…il explose du manque de sexe. A l’aude il aura jouis pour mieux recommencer demain avec celui qu’il aime et qu’il offres aux Dieux du vivant . Juste vivre.

.