Écorché

Mon écorché bouge a nouveau. Il tente de dire des choses. Je ne comprend pas tout.
Mon écorché saigne t il encore…non je ne crois pas mais ses plaies sont a nouveaux a vif.
L’acide du mépris et le souffle de la passion naissante le touche à le faire crier.
Cris orgasmique ou râle de la bête que l’on achève à coup de talons? Mon écorché ne sais pas…moi non plus.
Il hésite entre battre encore et lâcher définitivement…c est certain que si personne ne veux le panser a nouveaux il devra oublier la novocaïne ou les psychotropes pour que ses derniers muscles craques enfin qu on en finisse.
Mon écorché ne sais que trop que seul il crève et passera a l’état de transit sans même inquiéter… mais y a t il un autre capable de le ranimé et le cicatriser enfin? Le doute porte l’ivresse d un « equilibre » instamment.

Publicités